Ajouter le RSS de l'argus du mobile
Revendez ou recyclez votre téléphone

Test du Infinix Zero 3, un OVNI nomade

Infinix complète sa gamme et se targue d’un exploit rare dans l’univers des smartphones d’entrée/ moyen de gamme : l’audace. Le constructeur prend ici des risques avec un Zero 3, qui se révèle ambitieux esthétiquement, tout en offrant de véritables arguments techniques.

Résumé du Test du Infinix Zero 3, un OVNI nomade

Points positifs

  • - Le rapport qualité/prix
  • - Le design 
  • - Les performances
  • - Les performances dans les jeux vidéo 3D
  • - L’autonomie de la batterie

Points négatifs

  • - Le poids
  • - Manque de détails en vidéo

Verdict de la rédaction

Infinix signe ici un des smartphones les plus originaux du moment. Le Zero 3 est audacieux dans ses lignes, tout en offrant une belle fiche technique et un appareil photo honorable. Un bon rapport qualité/prix associé à un vrai look.

Infinix s’est déjà fait remarqué avec une gamme de smartphones de très bonne qualité avec un design qui reprend les codes et certains matériaux premium. Le tout accompagné d’un packaging haut de gamme, tout en étant positionné à des tarifs attractifs.

Avec le Zero 3, la marque passe à la vitesse supérieure en empruntant des chemins que seules les grandes marques osent emprunter d’habitude : celui d’un design audacieux. Ainsi, il affiche des tranches biseautées avec soin, des traits acérés adoucis par des courbes discrètes et bien positionnées. L'Infinix Zero 3 est recouvert d’un verre protecteur au dos et sur sa face avant. Le parti pris esthétique est autant une prise de risque qu’un message aux consommateurs. Infinix est avant-gardiste et sait s’adresser à un public de précurseurs, sans pourtant briser tous les codes. Et il faut bien le reconnaitre, l’Infinix Zero 3 sait accrocher l’œil.

Avec des dimensions de 142 x 70,2 x 7,1 mm, il se révèle plus compact qu’on ne l’imagine à première vue. Le Infinix Zero 3 ne pèse que 120 g, ce qui le rend léger et rend sa prise en main très plaisante. Malgré les lignes originales, l’ergonomie est bien pensée et les doigts se positionnent naturellement sur les différents boutons. Ceux-ci prennent place sur la tranche droite avec la gestion du volume et l’interrupteur de mise en marche. Une prise jack est intégrée sur la tranche supérieure du Infinix Zero 3, et un port micro USB vient compléter le tableau sur la tranche inférieure.

Deux slots sont présents de part et d’autre du smartphone : le premier pour la carte micro SIM, et le second pour étendre la mémoire interne avec une carte micro SD. Malgré sa conception principalement faite de plastique (malgré les nombreux effets métal), la finition de ce mobile tient vraiment la route. Et l’avantage d’un tel matériau, c’est que le poids reste très contenu comme on l’a vu plus haut. Ainsi, avec le Zero 3, Infinix signe un produit vraiment original, bien fait et qui devrait se faire remarquer. Pour terminer sur le look de ce mobile 4G, le constructeur le décline dans six coloris.

Une fiche technique solide

Un processeur 64 bits avec huit cœurs qui sont cadencés à 2 GHz, est au centre de l’Infinix Zero 3. Pour les connaisseurs, il s’agit en fait du MediaTek MT6795. La mémoire vive embarquée est de 3 Go et une puce graphique PowerVR Rogue G6200 vient compléter le tableau. Le résultat est assez impressionnant, sans atteindre les plus hauts sommets. Néanmoins le rapport qualité/puissance/prix est très positif. Android est rapide et fluide, offrant à l’Infinix Zero 3 une réactivité sans faille. Même si vous surchargez la mémoire vive, les performances sont au rendez-vous.

Les amateurs de jeux vidéo seront ravis d’apprendre que cette partie n’est pas en reste, sans être non plus impressionnante. Dans tous les cas, les joueurs ne seront pas lésés ce qui n’est pas toujours le cas rappelons le. L’espace de stockage de 16 Go est limité mais il peut être étendu à l’aide d’une carte mémoire micro SD. L’écran de 5,5 pouces en Full HD (1080 x 1920 pixels) occupe un peu moins de 84 % de la surface. La densité de 480 pixels par pouce offre une très belle finesse d’affichage. On profite ainsi d’une très belle image même si la colorimétrie manque parfois de panache. Pour mieux protéger l’écran, du verre Gorilla Glass 3 recouvre la surface avant. Ranger son smartphone dans la même poche que ses clefs ne posera donc aucun problème.

Un élégant photographe

L’interface de l’Infinix Zero 3 est séduisante et colorée. La surcouche graphique X UI 1.Z.01 fait son petit effet. La forme des icônes est légèrement différente de ce qu’on trouve habituellement sur Android avec un effet plat très séduisant. À noter un explorateur de fichier qui est également plaisant à l’œil, chose suffisamment rare pour être souligné.

L’appareil photo intégré est doté d’un capteur de 20,7 mégapixels signé Sony. Un double flash LED l’accompagne pour le renforcer en faible luminosité, domaine dans lequel l’Infinix Zero 3 se débrouille très bien. Même si le bruit numérique est présent, la captation des couleurs est très intéressante. Et bien entendu, il suffit de bénéficier de bonnes conditions de lumière pour obtenir des clichés de grande qualité avec un bon piqué, des couleurs riches et de beaux détails. La vidéo en Full HD (1920 x 1080 pixels) est aussi d’excellent niveau. Il est même possible de réaliser des enregistrements vidéo en 4K avec une cadence de 30 images par seconde à l’insatr des plus grands smartphones aujourd’hui.

Enfin, la batterie de 3030 mAh qui équipe l’Infinix Zero 3 autorise une bonne journée d’usage intensif. Il faut bien le reconnaître plutôt que de céder aux sirènes de la finesse, l’épaisseur du smartphone a vraiment une utilité ici. En lecture vidéo continue, l’autonomie de la batterie de l’Infinix Zero 3 dépasse même les 11 heures. 

comments powered by Disqus

Revendre un produit

Acheter un produit

Rechercher un modèle précis

Trier par marque

Rechercher

Acheter un produit

Revendre un produit

Rechercher un modèle précis

Trier par marque

Rechercher